Sociotourmente.fr - le sociétal dans tous ses états

2015

2014

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

Accueil

Démocratie en crise ? Rester acteurs de notre destinée individuelle et collective

23 septembre 2015

Rencontre du 23 septembre 2015 de l’atelier « sociotourmentin » A Pleumeur-Bodou chez Pierrick Perrin. Une réflexion sur la crise de la démocratie...

Lire la suite...

Charlie Hebdo : « Le véritable humanisme tient dans une navette perpétuelle entre soi et les autres » (Germaine Tillion)

4 février 2015

Fidèles à notre décision de partir de l’actualité, nous avons retenu, lors de notre rencontre du 4 février à l'IME du Bondon à Vannes, comme objet de partage, les interrogations amenées par les événements des assassinats autour de Charlie Hebdo.

Lire la suite...

"Appel des musulmans de France" : Soyons ‘le petit colibri’ dont parle Pierre Rabhi.

17 septembre 2014

Le groupe Sociotourmente propose une réflexion à partir de la lecture du texte : « Appel des Musulmans de France », lancé à Paris, le 15 septembre 2014.

Lire la suite...

Rythmes scolaires : ça manque de concertation !

1 juillet 2014

Réaménagement des rythmes scolaires

Comme tous les maires, Adrien Le Formal s'est trouvé confronté à l'obligation de mettre en œuvre une réforme décidée, sans concertation, au sommet de l'Etat, réorganisant sur la base de 4 jours et demi au lieu de 4 jours la semaine de l'école élémentaire de sa commune. Outre le problème posé du point de vue du fonctionnement démocratique de la démarche, les auteurs de la loi n'ont pas mesuré toutes ses conséquences locales quant aux modalités d'organisation qu'elle implique.

Lire la suite...

Montée de la violence sociale : il est urgent de…

13 mars 2014

Face à la montée très forte de la violence sociale - sous des formes diverses - née de la « crise » qui retentit dangereusement sur les personnes, les familles, les institutions et des portions entières de nos sociétés, quelles attitudes privilégier : attente ? résignation ? soumission ? révolte ? négociation ? coopération ? fuite ? recours à la force ? dialogue… mais lequel ? appel à une autorité supérieure qui s’imposerait à tous ? explication ? information ? pédagogie… Le groupe Sociotourmente s’interroge…

Lire la suite...

"La démocratie, enjeu pour les associations d’action sociale" -sous la direction de Joseph Haeringer – DDB 2008

8 juin 2011

La mesure-phare de la loi de refondation de l’action sociale et médico-sociale est « le droit des usagers ». Elle fait penser à la référence des grandes surfaces : « le client est roi ! »…Elle subit des traitements très divers selon les établissements mais en sollicitant les usagers dans leur capacité d’autonomie, elle provoque une « mutation des référentiels » les associations se voient ainsi questionnées dans leurs 3 dimensions : d’administrateurs, de professionnels et d’usagers. L’association est bien « une mutualisation de ressources, fondée sur la liberté individuelle de s’associer et dont le principe de coordination est celui de l’égalité, entre membres associés » (p.11) Or sous les effets du développement des activités et de leur professionnalisation elle subit un profond changement, y compris dans ses finalités.
Jacques Bruneau propose dans cet article une synthèse de l'ouvrage "La démocratie, enjeu pour les associations d’action sociale" écrit sous la direction de Joseph Haeringer – DDB 2008.

Lire la suite...

34, à Saint-Grégoire (35) : faut-il « démocratiser les démocraties ? »

7 juin 2011

Nous venons tous d’être impressionnés par la force de ces vagues populaires dans le monde arabe qui ont balayé des « puissants » en place qui paraissaient indéboulonnables. Nous l’avions déjà été quand le rideau de fer réputé pour être une barrière infranchissable entre le monde libre et le monde dit socialiste s’est effondré du jour au lendemain. Nous sommes toujours sensibles aux multiples luttes de tous ces peuples qui se veulent « fronts de libération » ou « combats pour l’indépendance »...mais nous nous doutons plus que nous savons réellement que c’est le prix fort qu’ils ont dû payer !

Lire la suite...

33, au Conseil général (22) : qu'est-ce qui fait courir les élus ?

1 février 2011

Questions aux élus du groupe, Pierrick Perrin, vice-président du Conseil général des Côtes-d'Armor, et Adrien Le Frormal, maire de Plouhinec... Que voulez-vous faire de votre mandat ? Comment ça rencontre vos convictions ? N’êtes-vous pas contraint et forcé de gérer une situation ? N’y-a-t-il pas un décalage entre ce que vous imaginiez et la réalité ?

Lire la suite...

32, à la mairie de Plouhinec (56) : Démocratie participative, où es-tu ?

23 septembre 2010

2010.09.23.Barre_d__Etel__reduit_.JPGA découvrir le témoignage d’Adrien Le Formal, maire de Plouhinec, interrogé par ses amis sur le sens de la fonction qu'il exerce. Comment être maire aujourd'hui face au désengagement de l'Etat ? Le maire est-il toujours ce point de repère incontournable donnant sens à une certaine paix sociale ? La gouvernance : démocratie réelle ou hypocrisie ? Est-ce au pied du clocher que se prennent le mieux les décisions ?

Lire la suite...

31, Au Conservatoire du littoral à Plérin (22) : réunis par des intérêts communs que nous souhaitons faire partager

8 juin 2010

Des réactions à la reprise de la synthèse de nos 30 premières rencontres :
Nous partageons une plate-forme de préoccupations communes, soit que nous les possédions en commun, sans le savoir, avant de nous connaître, soit que nous nous soyons influencés par nos rencontres, ou les deux...

Lire la suite...

30, à la Ferme du Monde à Carentoir (56)

7 avril 2010

Le groupe reçoit l’information – par notre ami Tugdual – qu’entre le 6 mars 2010 et le 5 avril, soit donc en 1 mois – notre site a reçu 404 visites, mais par contre n’enregistre pas de réactions ou de commentaires : affaire à suivre ! D’autre part il apprécie les contributions des uns et des autres sur le thème de « coopérer » qui avait fait l’objet de notre précédente réflexion et à ce sujet il prolonge ses échanges autour de quelques points de vue...

Lire la suite...

Face à la déshumanisation latente, surgit l'espoir de la coopération

13 mars 2010

Et si la coopération, l'idée même reprise du sens étymologique « faire quelque chose conjointement avec quelqu’un » était, comme le suggère Jacques Bruneau, "l'antidote à des comportements fondés sur la compétitivité, la course au toujours plus". "Choisir le concept de coopération comme porte d’entrée dans une réflexion sur la recherche du sens dans la question sociale m’apparaît être une expérience à partager, riche d’espérance," confie Serge Temey. "Mettre la coordination au cœur de la construction d’une nouvelle cohérence du social, sanitaire et médico-social fait, pour Adrien Le Formal, bouger les lignes et imposent aux décideurs, aux acteurs, aux professionnels de trouver de nouvelles postures dans la perspective de réponses de qualité aux usagers." Bernard Le Guen questionne : "Aujourd'hui plus qu'hier c'est un véritable défi qui vient interroger les institutions sociales pour faire face à une déshumanisation latente. Cela doit correspondre à une démarche positive et pas seulement à une réponse possible à la pression liée à la diminution des moyens financiers. Sauront –elles relever ce défi ?"
"Et si, s'interroge Pierrick Perrin, la crise des finances publiques, par nécessité coopérative, redonnait sens à l'action sociale ?" Les six amis nous convient à une réflexion, porteuse d'espoir, sur le sens même du mot coopérer...

Lire la suite...

29, à Saint-Grégoire (35) : qu’est-ce que la performance sociale ?

9 février 2010

Le groupe prend comme objet de réflexion du jour 5 petits textes émanant d’une commission nationale des affaires sociales sur la question tout à fait pertinente de : « qu’est-ce que la performance sociale ? »...

Lire la suite...

28, à La Fondation Pompidou à Bréhan (56) : "savoir ouvrir les yeux pour voir ce qui change positivement "

11 décembre 2009

28 ° rencontre du groupe sociotourmentin
A Bréhan le 11 décembre 2009
Le groupe s’est trouvé en présence de quatre écrits de ses membres, à la lecture du résumé du livre de nos amis Dartiguenave et Garnier, L'Homme oublié du travail social (éditions Erès). Il ne reprend pas dans le détail ces observations mais s’oriente vers des réflexions plus générales autour de la question : « Aujourd’hui, où interroge-t-on les causes pour les traiter et pas seulement les effets de cette déshumanisation qui atteint aussi le travail social ? Qui même y réfléchit ?  » Car il en va de l’identité du travailleur social : « C’est quoi aujourd’hui être travailleur social ? Le travail social est-il encore possible ? Si oui qu’est-ce qui peut le motiver ? qu’est-ce qui le mobilise ? » Et d’aucuns d’ajouter fort justement que ce questionnement concernant les travailleurs sociaux peut tout aussi bien s’appliquer aux enseignants et de façon plus générale aux citoyens.

Lire la suite...

L'homme oublié du travail social de Jean-Yves Dartiguenave et Jean-François Garnier

24 septembre 2009

L__homme_oublie_du_travail_social.couv.JPEG.jpg« Cet ouvrage se présente comme un antidote aux dérives instrumentales et managériales qui affectent aujourd’hui en profondeur le travail social. Face à la tendance actuelle à réduire le traitement des difficultés et souffrances humaines à de simples procédures ou dispositifs, il engage les acteurs sociaux à fonder scientifiquement leurs interventions par une confrontation permanente entre la façon dont ils appréhendent la réalité sociale qu’ils ont pour tâche de traiter et un modèle explicatif susceptible d’éclairer les diverses modalités de la raison humaine. Le plus souvent, les travailleurs sociaux ont l’impression de ne disposer que d’un savoir en miettes qui donne à voir un homme morcelé, ce que renforce la logique atomisante des dispositifs d’actions sociales. Or le travail social, sous peine de perdre son âme doit s’articuler à un savoir constitué sur l’homme – sans pour autant renoncer à le discuter, à en éprouver sa pertinence - qui ne soit pas la somme des apports disciplinaires (sociologie, psychologie, économie sociale, etc…)

« L’homme oublié du travail social » par Jean Yves DARTIGUENAVE & Jean François GARNIER
Ed ERES – Coll « Pratiques du champ social » 2003 – 246 p
Synthèse de Jacques BRUNEAU - à télécharger en cliquant sur l'image

Lire la suite...

27, à Kermaria en Locminé (56) : l’homme au centre de nos préoccupations éducatives et sociales

19 septembre 2009

Le groupe prend acte du fait que trois de ses membres ont envoyé leurs commentaires écrits sur le résumé du livre dont il a été question lors de la réunion précédente. Divers avis s’en suivent au sujet de cet ouvrage mais pour conclure provisoirement que « le sujet et l’enjeu du bouquin rejoignent ce qui fait la préoccupation commune de notre groupe à savoir l’homme au centre de nos préoccupations éducatives et sociales »

Lire la suite...

26, au Logis breton à Quimper (29) : premier échange autour de "L’homme oublié du social"

27 mai 2009

Le groupe s’est mis au travail pour des échanges autour de la première partie du livre de Jean-Yves Dartiguenave et Jean-François Garnier : « L’homme oublié du social » (Editions Eres 2003).

Lire la suite...

25, à l’IME du Bondon à Vannes (56) : susciter des réactions d’éventuels lecteurs à nos propos

10 février 2009

Le coup d’essai est lancé. Depuis 24 rencontres que nous avons vécues ensemble, nous décidons d’oser communiquer nos réflexions sur la place publique par la création d’un blog. Certes il nous apparaît à première vue que certains d’entre nous – parce qu’engagés dans des responsabilités importantes d’élus ou de présidents d’associations – sont plus en prises avec le « terrain » des réalités sociales que les autres. Cependant ceux qui n’ont plus d’engagements formels avouent qu’ils restent bien présents dans leur milieu et que leur apparent « désengagement institutionnel » les rend plus disponibles, matériellement et intérieurement.

Lire la suite...

Six bourlingueurs du social humanisant dans tous les sens

9 novembre 2008

Six "bourlingueurs" du social en Bretagne se retrouvent régulièrement pour « croiser leurs savoirs », mais aussi leurs expériences, leurs interrogations…
2009.05.27.Bande_des_6__11_.JPGBANDES_DES_6_-__11_.JPGBANDES_DES_6_-__13_.JPGBANDES_DES_6_-__4_.JPGBANDES_DES_6_-__7_.JPGBANDES_DES_6_-__9_.JPG

Lire la suite...

De l'Institut régional de travail social de Bretagne à... la Bande des six !

BANDES_DES_6_-_1__photo_.JPG
Il était une fois – dans les années de passage du 20° au 21° siècle, une bande de gens « sérieux » qui se sont retrouvés plusieurs années de suite à collaborer assidûment au « Bureau » de l’Association gérant l’Institut régional de travail social de Bretagne. Incontestablement au fil de leurs rencontres se sont développés des liens d’estime mutuelle et de complicité tant intellectuelle que militante.

La Bandes des six est constituée de Bernard Leguen, Gilbert Menier, Pierrick Perrin, Jacques Bruneau, Adrien Le Formal et Serge Temey - en appui : Tugdual Ruellan.

De gauche à droite : Tugdual Ruellan, Bernard Leguen, Gilbert Menier, Pierrick Perrin, Jacques Bruneau, Adrien Le Formal (absent sur la photo : Serge Temey).

Lire la suite...

- page 1 de 3